La prolongation ne favorise pas les Voltigeurs

janv. 09, 2013 - 04:24 HNE
Ecrit par: HABASHI, JONATHAN

Pour un deuxième match consécutif, les premières secondes de la prolongation n'ont pas été favorables aux Voltigeurs de Drummondville, qui ont plié l'échine 2-1 face aux Huskies de Rouyn-Noranda, mardi soir, à l'aréna Iamgold.

C'est un but de Gabriel Desjardins marqué dès la 23e seconde de jeu de la période supplémentaire qui a permis aux Huskies (26-13-0-1) de mettre fin à une séquence de trois revers. De leur côté, les Voltigeurs (23-14-2-1) n'ont pas goûté les joies de la victoire en deux tentatives en 2013, mais ils ont obtenu un point dans un septième match consécutif.

De retour du championnat du monde de hockey junior disputé en Russie, les entraîneurs-chefs Mario Duhamel et André Tourigny ont observé l'affrontement du haut des gradins. Leurs adjoints Louis Robitaille et Mario Pouliot étaient à nouveau derrière le banc de leur équipe respective. Joint après le match, Robitaille s'est réjoui de la performance des siens.

«On a disputé un excellent match. Les deux équipes n'ont pas donné beaucoup de chances de marquer pendant les deux premières périodes, mais il y a eu beaucoup d'occasions en troisième. Notre échec-avant a été excellent. On a créé des revirements et on a provoqué des choses en offensive en attaquant le filet», a commenté Robitaille.

«En prolongation, on s'est fait surprendre sur un jeu bizarre, mais on n'était pas prêt, a-t-il poursuivi. On a peut-être relâché... On se doit d'être plus intenses quand la prolongation commence.»

Dans un duel de gardiens de 17 ans, Louis-Philip Guindon et Alexandre Bélanger ont décroché les deux premières étoiles du match. Le premier a repoussé 28 des 30 rondelles dirigées vers lui tandis que le second a effectué 22 arrêts.

«Les deux gardiens ont fait les arrêts-clés dans les bons moments. On a eu cinq ou six bonnes chances en troisième période, mais Bélanger a été solide et un défenseur a même fait un arrêt. Guindon a aussi fermé la porte quand les Huskies ont bourdonné dans notre zone», a raconté Robitaille.

Les Huskies avaient ouvert le pointage lors de l'engagement initial, quand Maxime St-Cyr a touché la cible pendant que Charles-David Beaudoin purgeait une punition pour double-échec. Les Voltigeurs ont riposté deux minutes plus tard par l'intermédiaire d'Olivier Archambault. L'attaquant de 19 ans a touché la cible pendant un avantage numérique de deux hommes.

Alors que le Suisse Lukas Balmelli effectuait un retour au sein de l'alignement des Voltigeurs après avoir participé au championnat du monde junior, son compatriote Sven Andrighetto et le Russe Nikita Kucherov ont obtenu un soir de congé du côté des Huskies.

«Balmelli tenait absolument à jouer. On l'a employé pendant près de dix minutes et il a obtenu une bonne chance de marquer en début de match. Il vient de représenter son pays et il semble en pleine confiance», a souligné Robitaille.

Les Voltigeurs clôtureront leur voyage en Abitibi-Témiscamingue en rendant visite aux Foreurs de Val-d'Or (20-17-0-3), mercredi soir, à compter de 19 h 30. Les Drummondvillois sont sortis vainqueurs des deux premiers duels entre les deux équipes cette saison.

«Je m'attends à un autre match intense. Les Foreurs ont beaucoup de punch en attaque. On devra mettre de la pression sur leurs défenseurs», a indiqué Robitaille, qui devrait remplacer Duhamel pour une dixième et dernière fois derrière le banc.

Les deux équipes se retrouveront dès dimanche, à Drummondville. Toujours sur le carreau en raison d'une blessure au bas du corps, Matthew Boudens vise un retour au jeu lors de ce match.